Bombardement!

Éteignez vos lumières ! Quelques minutes plus tard, les sirènes retentissaient. Il fallait très vite se réfugier dans nos abris. Parfois, les bombardements faisaient tellement rage au-dessus de nous que j’avais la sensation d’une guerre qui n’existait que sur notre maison (je pense que tout Alger était logée à la même enseigne).

Publié dans : Non classé | le 17 novembre, 2015 |Pas de Commentaires »

L’Enfuyeuse entre Tristesse, Colère, Aventure…

Elle gisait au sol, inanimée, et mon oncle Pierre (le frère de ma mère) l’aidait à la ranimer. Malgré mon très jeune âge (je devais avoir sept ans), je ne voulais pas m’éloigner de ma mère, et, accroupie auprès d’elle, je regardais le ciel rougi par les bombardements qui faisaient rage.

Publié dans : Non classé | le 10 novembre, 2015 |Pas de Commentaires »

Autre extrait

 Elle me faisait peur, tellement elle avait l’air furieux. Je la laissais parler, je ne répondais pas. De toute façon, qu’est-ce que je pouvais bien lui dire ? Même si je n’y étais pour rien, après tout elle n’avait qu’à bien tenir son mari !

Publié dans : Non classé | le 3 novembre, 2015 |Pas de Commentaires »

Vente du Libre numérique

Mon livre est à votre disposition pour 3.99€  sur http://www.librinova.com/shop/josiane-passal/l-enfuyeuse

 

Publié dans : Non classé | le 13 octobre, 2015 |Pas de Commentaires »

L’enfuyeuse s’enfuit

Mon désir de passer  quelques heures avec Francis et l’enfant de notre amour était très fort. Alors ma décision était prise, ma fuite était imminente. Comme il n’était pas possible que je parte par la porte sans être vue, il n’y avait plus que la fenêtre de la salle de bains des bébés. Mais cette fenêtre ne s’ouvrait pas : l’espagno- lette avait été retirée. J’ai dû l’ouvrir à l’aide d’un cou teau ; et, avec la complicité de Raymonde, un matin, j’ai sauté par la fenêtre qui était un peu haute. Je suis tombée car il neigeait ce jour-là, et le trottoir était devenu glissant. Raymonde m’a ensuite passé ma valise puis le bébé.

Publié dans : Non classé | le 13 octobre, 2015 |Pas de Commentaires »

Extrait émouvant de mon livre

Nous sommes arrivées à Toulouse alors qu’il faisait nuit et froid. Un car nous attendait pour nous conduire à l’orphelinat, on m’a enlevé ma fille pour la mettre à la pouponnière, et ce malgré mes pleurs et mes supplications de me la laisser ! Même si je savais que ce n’était que pour une nuit, je ne supportais pas d’être séparée d’elle… Ils m’ont emmenée dans un grand dortoir, et m’ont apporté à dîner. Bien sûr, je n’ai rien mangé, je ne pouvais me rete- nir de pleurer, de sangloter, cela a duré des heures. La surveillante, agacée par mes pleurs, m’a donné un somnifère.

Publié dans : Non classé | le 6 octobre, 2015 |Pas de Commentaires »

Photo de Josiane Ballester-Passal, Auteur du livre l’Enfuyeuse

Photo Josiane Ballester Passal auteur

Publié dans : Non classé | le 21 juillet, 2015 |Pas de Commentaires »

Résumé :

L’Enfuyeuse relate l’enfance difficile et le premières années de vie d’adulte de Josiane, née à Alger en Août 1937, d’un père d’origine espagnole et d’une mère bretonne. A dix ans elle est confrontée aux décisions quelquefois inhumaines de l’Assistance Publique. Elle est séparée de ses frères et soeurs et placée comme bonne à tout faire chez des patrons qui trouvent ainsi une main d’oeuvre commode et bon marché. Cette période de sa vie se déroule tantôt en Algérie tantôt dans le Sud de la France. 

Josiane Ballester-Passal nous décrit dans un langage simple et direct son parcours truffé d’embûches et de malheurs, mais ponctué aussi par de petits joie qui font qu’elle s’accroche à la vie.

Publié dans : Non classé | le 21 juillet, 2015 |Pas de Commentaires »

Bonjour à tous

Voici un livre autobiographique qui retrace la vie difficile de Josiane. 

Quelques mots de l’auteur: 

La Maltraitance parentale m’a conduite à l’Assistance Publique à l’âge de dix ans ou, pour finir, on m’a infligé des tortures morales avec séquestration et menaces en tous genres … 

A cela se sont ajoutés un viol impuni et l’exploitation par des patrons. Et pour couronner le tout, L’Assistance Publique d’état m’a volée !…

J.Ballester

Publié dans : Non classé | le 7 juillet, 2015 |1 Commentaire »

Lectureaventure |
Amaya & Les Livres |
Haizeaolatuak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes lectures sucrées - par ...
| Les10ans
| Meshistoirescreer